Organisé par Paulette Rodgers, Administrateur de France-Louisiane, 37 voyageurs sont partis explorer la Louisiane, pour fêter le Tricentenaire de la Nouvelle-Orléans et découvrir la profondeur de leurs racines françaises, du 13 au 24 Avril 2018.  Mais, aussi partis pour découvrir le « Monde Créole Louisianais, le « Monde Américain » du Garden District » et le « Monde Afro-Américain » de Trémé, le plus vieux quartier afro-américain des USA. C’est une vraie passion qui lie l’Association France-Louisiane à cette Louisiane si attachante, à son histoire, sa culture et à sa joie de vivre.

Le groupe de voyageurs France-Louisiane

Le programme

Pour la première étape, à la Nouvelle-Orléans, année du Tricentenaire 2018 oblige, le French Quarter Festival du Vieux Carré, en plein air, fît fibrer le groupe aux sons du jazz. Pendant quatre jours les voyageurs ont parcouru trois très différents quartiers de la ville : le Vieux Carré (Quartier Français), Garden District et Trémé.  La superbe réception à la Résidence Consulaire de France à la Nouvelle-Orléans n’a laissé personne indifférent. Puis commence le tour à la découverte de cette Louisiane intérieure si variée et si caractéristique, en passant par Baton Rouge, visite du Vieux Capitole et du nouveau Capitole dont la vue  sur le Mississippi est magnifique.  Une mini coisière sur les bayous, sans oublier les plantations de San Francisco et Whitney, premier musée entièrement dédié à l’esclavage. Ensuite, Natchez pittoresque ville de l’autre côté du grand fleuve.

La plantation Whitney

Programme du voyage,suite

Passant par Natchitoches où le Maire de la ville a rejoint le groupe, fort aimablement, lors de la visite de la Basilique de l’Immatriculée Conception, puis visite du Fort Saint-Jean Baptiste aussi appelé Fort de Natchitoches, et la Plantation Melrose construite par les Gens de Couleur Libres. En route pour Opelousas avec visite du musée du Vieux Village composé d’une dizaine de bâtiments relatant l’histoire de ce coin de la vie rurale des Acadiens.

Puis Lafayette et les 50 ans du Codofil  (Conseil pour le Développement du Français en Louisiane) où réception et lunch attendaient les voyageurs. Pour terminer la journée, rendez-vous au « Fais Dodo » chez Randol’s, lieu incontournable, aux sons de la musique country et cajun.  Vermillonville et son village des premiers Acadiens venus du Canada au 18ème siècle, Saint-Martinville, haut lieu de la francophonie et la passionnante histoire d’Evangéline. Fin de la soirée à Houma, en Pays Cajun, dans une église baptiste où un concert gospel était donné spécialement pour les voyageurs de  France-Louisiane, ainsi qu’un délicieux dîner.  Les voyageurs ne pouvaient pas passer par Houma sans un arrêt à l’Ecole Montessori, là aussi haut lieu de l’expérience combien réussie de France-Louisiane des échanges culturels et scolaires avec l’Ecole du Sacré-Coeur à Marseille.

Leurres pour la chasse au canard

Certains des nouveaux adhérents sont allés pour la première fois aux Etats-Unis et en Louisiane aussi.  Tous ceux-là, mais aussi les moins nouveaux, connaissant ou non la Louisiane, tous sont revenus la tête, les oreilles et les yeux émerveillés et remplis de cette culture, de cette joie de vivre, de cette chaleur et de cette passion transmise par la Louisiane qui donne envie d’y retourner…

Et comme on dit  en Louisiane « ne lâche pas la patate » et « laissez le bon temps rouler »…

Texte: Paulette Rodgers
Photos: Jean-Lous Delpuech