À gauche, couverture du livre Le Mulâtre aux éditions L'Harmattan; à droite, portrait graphique de Victor Séjour.

Saviez-vous que le premier auteur afro-américain s’appelait Victor Séjour et que c’était un francophone? Il est demeuré longtemps méconnu même aux États-Unis, son pays d’origine. Victor Séjour est né en 1817 en Nouvelle-Orléans. Sa mère, métisse libre, s’ appelle Eloisa Ferrand. Et son père, François Marcou, libéré de l’esclavage, a des origines haïtiennes.

À 19 ans il déménage à Paris. Il y rencontre l’éditeur de La Revue des Colonies, Cyrille Bessette. Cet éditeur publie principalement des auteurs noirs et fait la promotion de l’abolition de l’esclavage. La réception aux États-Unis n’ est pas très bonne…

Plus tard, en 1837, il publie Le Mulâtre, un récit d’esclavage dont l’action se déroule à Saint-Domingue (ancien nom d’Haïti), une nouvelle qui a dû être publiée en France. Traduite pour la première fois en anglais pour une anthologie consacrée aux auteurs noirs, elle est cependant restée inconnue aux États-Unis jusqu’en 1995.

Article suivant , sur Chouart des Groseilliers.

Victor Séjour est l’auteur de la première œuvre de fiction connue écrite par un Afro-Américain et écrite en Français.
Étiqueté avec :