Spécialiste du roman historique (avec une quinzaine de titres à son actif), conférencière, Florence Ferrari (à ne pas confondre avec Laurence Ferrari) vient de publier « L’ Aube de la liberté », préfacé par Alain Péronny, Président de France-Louisiane PACA.

une fresque historique

Cette grande fresque a pour vocation d’ illustrer l’influence des Lumières sur la révolution américaine et en retour la répercussion de celle-ci sur la révolution française, avec comme pivots Lafayette et Benjamin Franklin.

Le personnage central en est le Comte Armand-Marc de Montmorin, né en 1746, ambassadeur de Louis XVI, dont le fils ainé part secrètement avec Lafayette, est envoyé en Espagne en 1778 négocier l’ entrée de l’ Espagne aux côtés de la France et des insurgés nord-américains dans leur guerre d’ indépendance contre l’ Angleterre. Mais Charles III redoute que les aspirations des colons anglais ne se propagent à ses colonies sud-américaines…  Il nouera ensuite de nombreux contacts avec le gouverneur Mossis, ambassadeur des Etats-Unis à Paris, dans le but de développer les échanges commerciaux entre les deux nations.

Lafayette

Tout ceci sur fond de l’ histoire réelle et complexe qui a précédé le départ de Lafayette pour l’ Amérique, truffée des ruses de ce dernier pour échapper aux espions multiples du Roi d’Angleterre, du Roi de France, et de son beau-père à ses trousses pour l’ empêcher de partir, du secret millénaire des Templiers très convoité protégé dans un château d’Auvergne, de Francs-maçons interdits ici, pourchassés ou suspectés là, et qui pourtant ont joué un rôle capital par leur soutien idéologique et matériel au processus d’ indépendance des colonies anglaises d’ Amérique…

 Pour meubler nos soirées confinées, profitons pour revisiter l’Histoire !

L’ aube de liberté, roman historique sur fond de départ de Lafayette pour l’ Amérique
Étiqueté avec :