Cotton fields, chanson  d’ origine Louisianaise au destin étonnant

Cette semaine, direction l’extrême nord ouest de l’Etat de Louisiane, la paroisse de Caddo (chef-lieu Shreveport), d’où est originaire ce  légendaire et formidable « songster » qui excellait dans tous les genres musicaux. De son vrai nom Huddie Ledbetter (1888-1949 mais surnommé  Lead Belly  ce qui veut dire ventre de plomb.

Ce charmant « Cotton Fields » qu’il enregistra en 1940 est l’une des chansons folk les plus aimées du répertoire américain. La voici, tour de force de montage, filmée autour du monde pour « Playing For Change » :

When I was a little bitty baby

My mama would rock me in the cradle

In them old cotton fields back home

It was down in Louisiana

Just about a mile from Texarkana

In them old cotton fields back home

Oh, when them cotton bolls get rotten

You can’t pick very much cotton

In them old cotton fields back home

It was down in Louisiana

Just about a mile from Texarkana

In them old cotton fields back home

Une chanson qui fut reprise par Harry Belafonte, Johnny Cash, the Beach Boys, Elvis Presley, Creedence Clearwater Revival, the Pogues, Elton John et en français par Joe Dassin, Hughes Aufray et Petula Clark. Sa version cajun  est chantée par Blackie Forestier. 

Quand j’étais un p’tit bébé ma maman 

me berçait dans ses bras

Dans les clos d’coton de Grand Bosco

Ramassait pas un tas du coton 

Tous les grabots étaient pourris

Dans les clos d’coton de Grand Bosco

Ramassait pas assez du coton 

Pour nous acheter z’un loaf de pain 

Dans les clos d’coton des Iles de Pins

Lead Belly était un dur qui connut un destin singulier. Deux fois emprisonné au bagne, il fut à chaque fois gracié à cause de ses talents de compositeur et d’interprète. Sa deuxième libération en 1934, il la doit aux musicologues John et Alan Lomax venus au pénitencier louisianais d’Angola enregistrer des bluesmen pour la Bibliothèque du Congrès. Ce document d’époque avec les véritables protagonistes est une reconstitution de l’épisode en question.

Un livre : 

Un coffret de l’intégrale de ses enregistrements  (Smithsonian Folkways) :

Un film de Gordon Parks :

Un timbre  :

L’affiche de son unique concert parisien en 1949, 4 mois avant sa mort :

Sa tombe :Cotton fields

Cotton fields, la chanson de la semaine
Étiqueté avec :